Échelle des prix: De à

Comparer les biens

Par décret en date du 12 avril 1922, signé à Fez, au Maroc, par le Président Millerand, il est créé un office public d’HBM pour la Ville de Douarnenez. Sont alors approuvées les délibérations des 28/11/1920 et 10/09/1921 par lesquelles le conseil municipal de Douarnenez s’est engagé à apporter une dotation financière à l’office et à lui mettre à disposition un local et un secrétaire.

Subséquemment, à la demande du Préfet en exercice d’étudier la légitimité de l’office à exister, il est alors décidé, en date du 11 août 1943 (extrait du registre des délibérations du conseil municipal), la suppression de l’office public d’HBM ; l’organisme n’ayant « jamais manifesté aucune activité ».

En 1949, l’office renait de ses cendres car n’ayant pas été dissout par décret, il est alors possible de procéder à sa reconstitution. C’est donc en date du 27 juillet 1949 que M. Trocmé, Maire de Douarnenez, lors de la première réunion du conseil d’administration de l’office, donne lecture, en préambule, de l’arrêté préfectoral du 4 juillet 1949 portant constitution du conseil d’administration de l’office communal d’HBM de Douarnenez. Monsieur Héreil est élu Président de l’office au cours de la même séance. Dès le mois de septembre 1949, plusieurs sites font l’objet d’études pour accueillir la construction des premiers logements : « Monsieur Héreil, Président, rend compte des démarches qu’il a effectuées avec M. Mahé, membre, pour la recherche des meilleurs emplacements, le plus près possible du centre de l’agglomération ».

En novembre 1949, lors de sa troisième séance, le conseil d’administration prend acte de la possibilité de construire des logements sur le terrain de Ménez-Birou et « décide de demander à la municipalité de céder ce terrain gratuitement à l’office ». La première cité construite par Douarnenez Habitat sur le site de Ménez-Birou sera livrée en 1955 à savoir 44 logements locatifs au total. L’office s’engage alors dans l’effort de construction de logements nécessaires au territoire : Presque 1 000 logements seront livrés jusqu’au milieu des années 1970 ce qui représente plus de 60 % du parc locatif de Douarnenez Habitat au 31/12/2016. Ces cités, caractéristiques des premiers grands ensembles construits, répondent aux besoins forts en logement.

A la fin des années 1970, l’organisme oriente sa politique de développement vers la construction de petits ensembles diffus et vers l’acquisition-amélioration d’immeubles anciens notamment au cœur du centre-ville de Douarnenez. En 1981, l’office livre une opération emblématique de restructuration d’une ancienne conserverie : il s’agit de l’usine Guy. Ce bâtiment de trois niveaux, situé rue Anatole France à Douarnenez, est à proximité immédiate du port du Rosmeur. L’objectif était de travailler sur la reconversion du bâtiment tout en conservant son aspect et en préservant le séchoir à thons. Le patio a également été conservé dans le cadre de la réhabilitation. C’est une opération réussie : on y trouve aujourd’hui neuf logements locatifs sociaux.

Au milieu des années 1980, Douarnenez Habitat lance les premières réhabilitations de son parc ancien afin d’améliorer le confort des locataires présents et d’assurer la pérennité de son patrimoine. La cité la plus importante en nombre, située sur le quartier de Kermarron à Douarnenez, compte seulement 303 logements dont 38 ont été démolis en 2016. Une vaste opération de renouvellement urbain (hors cadre ANRU) est toujours en cours sur ce quartier.

L’organisme s’est également développé au cours des années sur les communes extérieures et périphériques à la Ville de Douarnenez. Par ailleurs, sensible au développement durable, Douarnenez Habitat continue à réhabiliter son parc en tenant compte à la fois des besoins des locataires et de leurs ressources.

PS : Pour l’anecdote, il est rappelé qu’au cours de l’été 1956, à l’occasion du congrès des HLM à Brest, M. Pranard, avec les congressistes, avait visité Douarnenez et que le conseil d’administration de l’office lui avait offert son buste, œuvre de l’artiste sculpteur Hervé Kerivel.

En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'infos

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer